Essertines en Chatelneuf

Essertines- en- Chatelneuf  42600 ;

677 habitants

Essertine en Chatelneuf 1862

Essertine en Chatelneuf 1862

La croix érigée en 1862 est située sur la place du bourg de Essertines Haut à proximité de l’église. C’est une croix très proche de celle de Campagnac en Aveyron mais  sans statue du Christ en face avant ce qui permet de mieux voir les symboles de la passion du Christ répartis sur les bras de la croix et sur le montant juste au-dessous de la couronne d’épines. C’est la seule croix de l’atelier lyonnais identifiée à ce jour avec celle de Campagnac  qui présente cette disposition particulière et peu lisible des symboles. Le bas de la croix ne comporte que des entrelacs de vigne et de blé.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Saint Felix sur Sorgues,

Saint Felix sur Sorgues, 12400 ;

226 Habitants

1

D’après le livre de paroisse de Saint Felix sur Sorgues cette croix a été édifiée en 1852  et bénie en juin pour la fête de la Sainte Trinité. Elle remplaçait une grande croix érigée en 1835  qui menaçait de s’effondrer. Elle est située en bordure de la place de l’église. C’est une grande croix comportant l’ensemble des symboles de la passion du Christ. Le livre de paroisse indique qu’elle a été fabriquée à Lyon et coûtait 300F.

Enregistrer

Enregistrer

Les croix souvenir de la mission

Au XIX° siècle  les fidèles se devaient de posséder au moins une croix chez eux. Les missions en proposant des croix « souvenir de la mission » donnent aux fidèles l’occasion de s’en procurer une. Comme pour les grandes croix de mission érigées à la fin des cérémonies il existait un large choix de taille et de décorations (avec ou sans symboles de la passion du Christ) pour ces petites croix souvenir. Les photos représentent des croix trouvées à Lassouts et aussi à Livinhac. Ces croix proviennent peut-être d’un atelier de petits ornements d’église situé également 3 avenue du Doyenné à Lyon.

Enregistrer

Le mausolée Cabrol à Decazeville

 


 

Mausolée Cabrol Decazeville

1880, Cabrol, directeur-fondateur des mines et usines de Decazeville, fit construire pour lui et sa famille un mausolée vers 1880. Sur la porte on trouve un ensemble de symboles de la passion du Christ similaires à ceux que l’on trouve sur les petites croix de l’atelier lyonnais.

 

Enregistrer